Contexte

 

Contexte :

  • Les forêts sont l’écosystème le plus étendu d’Europe (210 millions d’ha) mais le rôle de la biodiversité des sols forestiers dans le fonctionnement de l’écosystème a été peu étudié.
  • On sait donc peu de choses sur les conséquences d’une perte de biodiversité sur les processus écosystémiques et leur résistance / résilience en réponse au changement climatique.
  • Du fait de cette méconnaissance, les valeurs historique, éducative et économique de la biodiversité du sol sont mal évaluées, tant par les gestionnaires forestiers que par le grand public.
  • Comprendre les liens entre diversité des essences et biodiversité du sol est indispensable pour i) prédire la biodiversité du sol et le fonctionnement de l’écosystème en réponse au changement climatique et ii) aider les gestionnaires à des prises de décision appropriées.

 

SoilForEUROPE est un projet européen (BiodivERsA) financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR, France), Belgian Science Policy Office (BELSPO, Belgique), Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG, Allemagne), Research Foundation of Flanders (FWO, Belgique), et Swedish Research Council (FORMAS, Suède). Les objectifs du projet sont de (1) évaluer la biodiversité du sol en lien avec la richesse en essences à travers les forêts européennes, (2) déterminer le rôle de cette biodiversité dans la résistance et la résilience de l’écosystème à la sécheresse, et (3) assess the socio-economic value of soil biodiversity and its impact on decision-making.

Le projet met à profit un réseau de plus de deux cents placettes forestières, déjà établi dans le cadre du projet FunDivEUROPE, qui inclut des forêts monospécifiques à plurispécifiques dans six types de forêts situés sous différents climats.

En complément de ce réseau de placettes établies dans des forêts matures, nous avons étudié deux sites européens du réseau global d’expérimentations sur la diversité des arbres (TreeDivNet), FORBIO et ORPHEE, dans lesquels des variables climatiques sont également manipulées expérimentalement. Enfin, nous avons travaillé à l’Ecotron Européen (CNRS Montpellier), une infrastructure de pointe qui permet le conditionnement climatique d’écosystèmes, afin d’évaluer les effets d’interactions entre biodiversité du sol et sécheresse sur le fonctionnement des sols forestiers.

 

Objectifs :

  1. Biodiversité – Évaluer quels traits (aériens et souterrains) des essences forestières permettent de prédire l’abondance, la diversité et la composition des communautés biologiques du sol.
  2. Function – Développer un cadre prédictif pour expliquer comment la biodiversité du sol influence le fonctionnement des écosystèmes forestiers.
  3. Changement climatique – Évaluer le rôle de la biodiversité du sol sur la résistance et la résilience de l’écosystème en réponse au changement climatique.
  4. Impact socio-économique – Évaluer l’impact des changements de biodiversité du sol pour le public, les gestionnaires et les décideurs.

Les commentaires sont fermés.