Partenaires

Logo_GDRPARCS.jpg

Le GDR PARCS est un réseaux réunissant des acteurs de diverses origines (académiques, Indépendants, associatifs…) et disciplines (sciences de la vie et de la terre, science sociale…) œoeuvrant à développer des recherches participatives, et souhaitant mieux comprendre comment la RAP et les sciences citoyennes évoluent, quelle place elles ont dans la recherche française aujourd’hui et comment elles peuvent influencer la recherche de demain. Ce GDR a pour objectif de proposer un cadre de réflexion et des conseils sur les manières de construire et réaliser des programmes de SC et RAP. Il vise à co-construire un dialogue entre différentes initiatives existantes, à regrouper les énergies dispersées en France sur ces questions, à générer des synergies et des collaborations entre ces initiatives, et à mutualiser les pratiques participatives dans la recherche scientifique française sur la biodiversité. Il s’agit à la fois de réfléchir sur les relations Sciences sociétés, d’accompagner les démarches de recherche collaborative innovantes, de développer des nouveaux outils qui intègrent les savoirs locaux, et d’offrir une contrepartie aux citoyens qui participe au développement des programmes de recherche.

index_1.jpg
cefe_logo.jpg
Logo_fde.jpg

Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous le sigle CNRS, est le plus grand organisme public français de recherche scientifique. Juridiquement, c’est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) placé sous la tutelle administrative du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation


Depuis la rentrée 2013, la Faculté d’Education est une UFR, parmis les 17 composantes de l’Université de Montpellier. Elle a hérité des personnels et des compétences développées dans les IUFM au service de la formation des enseignants de l’école primaire et de l’enseignement secondaire. Elle est partenaire de l’Ecole Supérieures du Professorat et de l’Éducation  du Langudoc-Roussillon (ESPÉ-LR) pour la mise en oeuvre des Masters Enseignement, Éducation, Formation (MEEF), qui sont délivrés par les universités à l’issue de deux années d’études post-licence comportant différents modules d’enseignement ainsi qu’une ouverture sur l’international et la recherche.

rnmsh_mshsud_logo.png

   La Maison des Sciences de l’Homme Sud a pour ambition de structurer et de mettre en synergie l’ensemble de la communauté scientifique régionale, en plaçant les sciences humaines et sociales au cœur d’une démarche de co-construction ouverte à toutes les sciences dont les applications produisent des effets sur l’Homme, les sociétés et leur environnement. Lieu d’interface entre communauté scientifique, mondes politiques et économiques et structures sociales, la MSH Sud oeuvre à faire émerger des recherches exploratoires et interdisciplinaires.

Artivistes-atelier est une association loi 1901 qui met en synergie les différents acteurs à la fois des chercheurs, des experts, des artistes, des associations, des citoyens, des entreprises, des élus, des techniciens, des citoyens afin d’accompagner les décisions politiques sur les questions socio-environnementales.

Elle part du constat du déficit constant d’implication citoyenne de la mise en place d’actions concrètes et efficaces sur les questions majeures de notre société climat, biodiversité, alimentation, santé, eau, etc. L’association a été créée afin de mettre en oeuvre à différentes échelles le dispositif Artivistes-atelier véritable ingénierie socio-environnementale venant en réponse à ce problème concret de prise de décision efficace, pérenne et réellement concertée.

CIRFIP

Qui nous sommes et notre lien avec la RAP

Le CIRFIP réunit des praticiens, des chercheurs et des universitaires engagés dans l’analyse et l’évolution des dynamiques sociales en jeu dans les groupes et les organisations, et dans les différents champs de la pratique sociale. Ces praticiens-chercheurs sont amenés à accompagner et comprendre – le plus souvent auprès de groupes – des changements relevant de l’économique, du politique, du culturel, du technologique, du psychologique, et leurs rapports.

A partir des échanges initiés entre Christian Michelot et Jacques Chevalier depuis 2011 autour des démarches d’études et de résolution de problèmes complexes, des liens importants se sont tissés avec les porteurs de la Recherche Action Participative. Ces liens ont conduit à l’organisation de plusieurs séminaires et formations sur la RAP, organisés par le CIRFIP, ou animés par des intervenants psychosociologues formés auprès de Jacques Chevalier. Ils ont aussi soutenu du côté des porteurs de la RAP une attention aux processus de changements individuel ou collectif, à la dynamique des petits groupes, et aux tensions ou résistances touchant aux processus subjectifs.

Les moyens habiles conçus, repris, mis en forme et rassemblés par Jacques Chevalier, Daniel Buckles et Michèle Bourassa constituent pour les psychosociologues des médiations et techniques d’animation de groupe et de réflexion collective. Ils permettent de penser les évolutions, de construire du consensus, d’organiser l’action, sans mettre de côté la complexité et les dimensions subjectives du travail.La psychosociologie a pour visée de penser des espaces transitionnels de consultance, où peuvent être déployés ces moyens habiles, en s’appuyant sur un cadre suffisamment contenant par rapport aux processus psychiques à l’œuvre dans les groupes, facilitant ainsi une démarche réflexive et la capacité d’agir. 

INRA
200px_Logo_universite_montpellier.png

 Avec une importante concentration scientifique dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement et de la santé sur le territoire montpelliérain, MUSE fédère une communauté scientifique, institutionnelle et économique pour répondre à trois défis majeurs et interdépendants, alignés avec l’Agenda 2030 des Nations Unies sur les objectifs du développement durable et l’accord de Paris sur le changement climatique : Nourrir, Soigner, Protéger.

INRA

L’INRA est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST), sous la double tutelle des Ministères en charge de la recherche et de l’agriculture. Son domaine de recherche finalisée concerne trois grandes catégories d’objets :

  • -les productions agricoles, aquacoles et forestières, leur valorisation alimentaire ou non alimentaire ;
  • -les interactions entre ces activités et l’environnement dans les territoires ;
  • -l’alimentation de l’homme sain.

Collecter des données dans la nature pour la recherche, participer au diagnostic et au suivi de maladies, participer à l’élaboration de questions de recherche… Les sciences participatives impliquant les citoyens dans les recherches ont une longue histoire à l’Inra, avec des enjeux très actuels. Nous vous invitons à découvrir l’évolution de ce mouvement au sein de notre institut à travers un film d’animation produit en partenariat avec le magazine Pour la Science et un cahier spécial dans le numéro d’octobre du mensuel. 

logo_tela_carre_taupe_duovert_orange_2_.png

La finalité du Réseau Tela Botanica est de contribuer au rapprochement de tous les botanistes de langue française afin :

  • de promouvoir la diffusion et la vulgarisation des connaissances botaniques,
  • d’accroître la densité et l’efficacité des échanges et des relations entre les acteurs de cette discipline, notamment en facilitant l’émergence de projets collectifs,
  • d’améliorer la représentativité des botanistes de langue française auprès des instances régionales, nationales, européennes et internationales,
  • de créer de nouvelles vocations en aidant les naturalistes amateurs à se familiariser avec le monde des plantes.

Il se fixe pour mission d’organiser un espace de création, de communication et d’échanges au service de l’ensemble des botanistes de langue française, et, plus généralement de toutes les personnes intéressées par le monde végétal dans une éthique de respect de la nature, de l’homme et de son environnement.